L'Etiomédecine a été mise au point

par le docteur Jean Louis Brinette, médecin généraliste.

C'est un procédé sans médicament qui cherche à constater et relancer l'énergie bloquée en libérant des causes de souffrance.

Elle résulte de l’Auriculo médecine fondée par le Dr Nogier qui a mis en évidence la relation entre certains points de l’oreille et les différentes parties du corps humain. 
Le Dr Brinette se démarquant de l’auriculothérapie, intensifia la recherche en explorant les systèmes énergétiques avec l’outil mathématique. Il élabora ainsi une technique permettant une libération « émotionnelle » de pratiquement toutes les situations. 
Consciemment ou non on se crée nos propres pathologies, ainsi la souffrance (douleurs morales, échecs répétés, stress, peines, chocs, mal de dos, problèmes de peau, allergies…) est un signal de déséquilibre énergétique. Pour survivre on occulte ce stress et l’émotion enfouie devient « emprisonnante »  pour réapparaître plus tard sous forme de maladie : ce qu'on appelle la somatisation.

Le praticien détecte les informations révélant ainsi les émotions refoulées. Par son accompagnement il permet le déblocage de l’énergie vitale par la rencontre du ressenti physique et la prise de conscience. Comme pour accorder un instrument de musique, il aide le corps et le mental à retrouver sa juste résonnance pour mieux percevoir les fausses notes et aussi pour lui donner sa pleine capacité d’émission.

Une séance se pratique allongé par prise de pouls, interrogation des points réflexes de l'oreille (auriculothérapie), filtres et annotations sur papier.

L’Etiomédecine n’est pas une technique de développement personnel, ni symptômatique, mais d’accompagnement.

Contrairement à d’autres thérapies, la personne parle peu durant la séance, car les explications intellectuelles peuvent être des « masques » freinant le ressenti émotionnel et physique ; la finalité étant de s’approcher des origines du mal être grâce à une implication du consultant.

L’Etiomédecine s’adresse à tous, tant aux adultes qu'aux enfants.

Le rythme des séances est libre et déterminé par la personne selon ses besoins